J'aime la Vie et elle me le rend bien !

February 2, 2017

Ce mois-ci, je m'émerveille de l'esthétisme de la vie, des plaisirs naturels et profite de ma liberté d'être, tel un artiste ou un petit enfant. Ce mois-ci, je suis les conseils d'Henri Matisse recueillis par Régine Pernoud, Le Courrier de l’Unesco, vol VI, n°10, octobre 1953 : "[…] tout ce que nous voyons, dans la vie courante, subit plus ou moins la déformation qu’engendrent les habitudes acquises, et le fait est peut-être plus sensible en une époque comme la nôtre, où cinéma, publicité et magazines nous imposent quotidiennement un flot d’images toutes faites, qui sont un peu, dans l’ordre de la vision, ce qu’est le préjugé dans l’ordre de l’intelligence. L’effort nécessaire pour s’en dégager exige une sorte de courage ; et ce courage est indispensable à l’artiste qui doit voir toutes choses comme s’il les voyait pour la première fois : il faut voir toute la vie comme lorsqu’on était enfant ; et la perte de cette possibilité vous enlève celle de vous exprimer de façon originale, c’est-à-dire personnelle." Ce mois-ci, je me consacre à l'hédonisme.

L'hédonisme est une « doctrine philosophique grecque selon laquelle la recherche du plaisir et l'évitement du déplaisir constituent l'objectif de l'existence humaine. [...] il n'y a pas d'hédonisme sans discipline personnelle, sans connaissance de soi, du monde et des autres. Les fondations directes d'une philosophie hédoniste sont la curiosité et le goût pour l'existence d'une part, et d'autre part l'autonomie de pensée, le savoir et l'expérience du réel. » Wikipédia.

 

Barbara Fredrickson, professeur de psychologie américaine qui mène des recherches sur les émotions positives depuis plus de 25 ans, est la première à relever l'importance des plaisirs quotidiens pour notre équilibre psychique tout autant que physique : « je vois de plus en plus les émotions comme le carburant de notre évolution. Pour rester sain de corps et d'esprit, une portion quotidienne d'émotions positives est aussi essentielle que l'exercice physique et que les fruits et les légumes. En avoir conscience peut changer beaucoup de choses. Surtout dans un environnement axé sur la performance, où les gens s'infligent des listes de tâches interminables. Selon moi, en plus de notre to-do list, nous devrions également dresser chaque jour une liste d'émotions, où nous noterions les choses qui procurent des sentiments agréables... » Ces dernières recherches portent spécifiquement sur les bienfaits des contacts sociaux qui semblent être prédominants dans un sentiment global de bien-être. Pour elle, l'amour est « l'émotion qui surpasse toutes les autres en terme de bienfaits sur notre santé et notre bien-être ». Accompagnant les personnes vers un sentiment de mieux-être global à travers les outils de la psychologie positive, je suis moi-même convaincue de cette réalité pratique dans notre vie de tous les jours.

 

Ceci dit, l'hédonisme est une attitude plus complexe qu'elle n'y paraît. Cette disposition s'ancre dans notre propre réalité tout autant que dans celle de l'autre. C'est donc un art de vivre qui doit être empli de respect, tout autant que d'esthétisme et de liberté d'être. On ne peut se contenter de faire des choix en fonction du "j'aime ou je n'aime pas". C'est bien ce que nous essayons de transmettre de notre mieux dans l'éducation de nos enfants. La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres. Ce serait pure inconscience que de considérer l'hédonisme d'un point de vue purement personnel. Exclure de notre vie les désirs personnels et plaisirs naturels sous couvert d'une morale bien pensante serait tout autant nuisible. Alors, comment trouver le juste équilibre ?

 

Et si nous parvenions à ouvrir notre cœur suffisamment pour trouver notre plaisir authentique et sincère à travers le plaisir de l'autre, dans le partage et la fusion des éléments ? Sœur Emmanuelle disait « Le Paradis, c'est les autres ». Il me semble qu'elle fut un bel exemple du bonheur de vivre. Mon amie Michèle Schwarz explique : « Une personne spirituelle est quelqu'un qui recherche l'harmonie dans tous les domaines afin de faire prospérer et de rendre agréable la vie sur Terre. » Elle met l'accent sur trois principes universels propices à l'évolution de notre âme : le Bien, le Beau et le Vrai. Il me semble que l'hédonisme ne peut se passer de principes et vertus. Dans son Manifeste Hédoniste, Michel Onfray nous invite à nous intéresser au point de vue de Robert Misrahi, philosophe spécialiste de Spinoza qui consacra son travail à la liberté et au bonheur, "pour une éthique réfléchie du plaisir et de la joie". Bref, tout un programme !

Please reload

Posts à l'affiche

Soin de guérison des blessures affectives

May 1, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

January 7, 2020

September 27, 2019

August 11, 2019

July 30, 2019

July 7, 2019

June 25, 2019

Please reload

Archives