© 2019 by Adhéna Forme - Mentions légales

  • Facebook App Icon

Nous nous aimons !

June 1, 2017

En ce mois de début d'été, je m'intéresse aux relations amoureuses. Quels sont les mécanismes qui se jouent et s'équilibrent au sein du couple ? Comment s'épanouir avec l'autre ? Pourquoi certains couples parviennent à s’élever vers le meilleur d'eux-même, imprégnant leur histoire de couleurs chatoyantes, alors que d'autres s’emmêlent dans des rapports de force et stratégies destructrices ? En quoi une relation amoureuse peut-elle révéler tout autant notre force que notre faiblesse ?

 

Comment être heureux en amour ?

Un couple, c'est deux individus différents attirés l'un par l'autre qui s'aiment physiquement, psychiquement, voire spirituellement. Parfois, une de ces dimension prédominent dans la relation, parfois deux et parfois même les trois. Il y a l'attrait physique de l'autre, sa présence agréable et complice, des désirs et rêves communs et ce même regard sur la vie. De quels ingrédients avons-nous besoin dans notre vie amoureuse ? Existe t-il des recettes à suivre pour réussir notre vie de couple ?

 

Nous avons tous une représentation personnelle du couple qui concilie valeurs, désirs et besoins, tout autant que manques, peurs et limites. Chaque individu a sa propre vision de l'amour, vision conditionnée par son histoire, son époque, sa culture, son éducation, sa religion, etc., et par les exemples observés tout au long de sa vie, modèles à reproduire ou à changer. Chaque individu a son propre idéal d'amour, ce à quoi il aspire, ce qu'il attend d'une relation amoureuse. Il y a ceux qui recherchent un(e) amant(e), un(e) ami(e), un parent, un(e) infirmier(e), un double, un(e) partenaire de vie, un rêve de chimère et pourquoi pas, un tremplin de croissance. En outre, chaque individu, consciemment ou pas, a son propre fonctionnement au sein de la relation amoureuse.

 

La tendance actuelle des psychologues est d'analyser la complémentarité des individus en fonction de leurs styles d'attachement, c'est à dire des principales expressions de leur affectivité. « L'anxieux » cherchera une grande intimité avec son partenaire pour se sentir sécurisé. Tout au contraire « l'évitant » aura besoin de garder une certaine distance vis à vis de l'autre pour ne pas se sentir étouffer. Les contraires s'attirent-dit on, mais les associations qui se traduisent par « fuis moi, je te suis ou suis moi, je te fuis », sont particulièrement difficiles à vivre, chacun souffrant finalement du manque de l'autre. Éros peut s'en satisfaire mais le cœur de philia s'y épuise. Pour éviter des souffrances inutiles, les psychologues recommandent une alliance avec un type d'attachement « sécurisé » qui apportera un certain équilibre à la relation. Tout cela serait parfait s'il y avait assez de personnes « sécurisantes » en amour pour soulager les difficultés des autres, ce qui n'est bien évidemment pas le cas ! Un individu est dit sécurisant lorsqu'il connaît ses besoins et sait les exprimer. Alors, si statistiquement nos chances sont faibles de trouver la perle rare, autant commencer par soi-même et passer du côté des partenaires dits sécurisants. Encore une fois, pour augmenter nos chances de vivre un amour heureux, mieux vaut faire un petit tour du côté de chez soi, soit : prendre conscience de ses besoins, désirs et valeurs en amour puis, apprendre à les exprimer :

  • Qu'est ce qui m'attire le plus chez l'autre, quel est mon désir ?

  • Qu'est ce que je recherche à travers l'autre, quel est mon besoin ?

  • Qu'est-ce que j'ai envie d'apporter, quelles sont mes valeurs ?

  • Qu'est-ce que pour moi un acte d'Amour ?

Par chance, nous pouvons faire confiance en cette merveilleuse et généreuse énergie d'amour qui nous accompagne tout le long de nos aventures amoureuses. L'énergie d'Amour est une des plus puissantes qui existe sur Terre, voire celle qui transcende toutes les autres. La science commence à le prouver. On sait par exemple que les radiations du cœur humain dépassent largement celles de notre cerveau. Cette énergie est source de notre propre potentiel créatif et peut guérir tout ce(ux) qu'elle touche. Elle nous guide à notre insu vers notre partenaire idéal(e) du moment, celui ou celle qui sera le(la) plus apte à nous faire évoluer. Ce(tte) partenaire, ce miroir, met parfois en lumière nos blessures profondes, ce qui peut être désagréable, cependant, si nous profitons de cet éclairage pour avancer en conscience en nous-même, cela nous sera à terme très profitable. Notre partenaire n'aura alors plus besoin de jouer un tel rôle et nous pourrons nous ouvrir à une relation amoureuse épanouissante.

 

D'un point de vue énergétique, trois formules mathématiques peuvent traduire différents types de relations amoureuses : 1+1 = 2 ; 1+1 < 2 ; 1+1 = 3. Lorsque 1+1 = 2, cela signifie que chaque élément du couple apporte ce qu'il est à la relation et qu'il y a une sorte d'équilibre, de complémentarité des énergies présentes de sorte que la sommes des énergies investies par chacun est égale à l'énergie totale de la relation. La relation peut-être qualifiée d'équilibrée, même si l'un peut donner plus que l'autre, de manière générale ou à un instant donné. C'est souvent ce que l'on retrouve dans les couples dits "partenaires de vie" où finalement aucun ne sort vraiment de sa zone de confort mais où les deux s'y retrouvent. Par contre, lorsque deux individus s'épuisent dans une relation, phagocytant mutuellement et de manière souvent inconsciente l'énergie de l'autre, le résultat n'est satisfaisant pour personne : 1+1 < 2. C'est le cas des "relations de dépendance" où chacun cherche à combler ses propres manques à travers l'autre (voir à ce sujet la vidéo ci-dessous). En utilisant l'autre pour répondre à ses propres besoins, l'énergie de la relation est comme aspirée par les parts d'ombres de chacun. Dans cette union malheureuse, nos attentes concernant l'autre deviennent vite sources de souffrances et de difficultés. L'énergie d'amour qui unit ces deux êtres n'est pas pour autant à remettre en cause, bien au contraire, mais son rôle à ce niveau est plus de guérir que de "remplir". Imaginons notre cœur comme un vase contenant notre énergie d'amour. Pour pouvoir le remplir, il nous faut commencer par colmater les fissures éventuelles. Ainsi, avant de pouvoir directement se nourrir et se satisfaire pleinement d'une relation amoureuse, nous devons mettre en lumière, en conscience, ce qui doit être "rafistolé" en nous-même. Et c'est justement ce à quoi l'énergie d'amour nous encourage. Elle nous pousse à des prises de consciences constructives, sources potentielles de notre bonheur à venir. Lorsque chacun est ainsi "réparé", on peut alors avoir accès à une relation heureuse du type 1+1 = 3. Lorsque je suis pleinement moi avec toi, par la magie transformatrice de l'amour, alchimie de la vie, nous donnons naissance à une troisième entité autonome, faite de toi et de moi chargée d'amour. La symbolique de l'enfant illustre bien ce phénomène de création dans l'amour. Lorsque toute notre puissance créatrice est mise à contribution, nous innovons dans l'amour, nous nous laissons transformer et transporter par cette énergie et devenons instrument de la création. N'est-ce pas le principe même de la vie, le but ultime de l'Amour ? N'est-ce pas notre mission première ?

 

Être pleinement soi avec l'autre, à la fois ancré(e) en soi et tourné(e) vers l'autre, nous ouvre à un autre niveau de conscience de la relation qui devient alors bénéfique en tout point de vue. Savoir comprendre, aimer et s'ajuster à l'autre sans renoncer pour autant à soi-même est un art, une beauté de l'être qui se partage et réchauffe naturellement les cœurs. L'amour de soi dans l'ouverture à l'autre permet à l'énergie d'Amour de circuler librement, illuminant, tels des feux d'artifices, le regard des passants. L'énergie d'Amour nous pousse au dépassement de soi, il nous reste le choix de nous changer nous m'aime, ou pas.

 

Pour ouverture, voici une citation incontournable à méditer, suivie d'une petite vidéo pleine de poésie pour illustrer en partie ces propos...

 

« Aimer, c'est donner sans attendre de retour et tout acte est prière, s'il est don de soi. »,

Antoine de Saint-Exupéry.

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Serpent sage...

September 27, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

September 27, 2019

May 7, 2019

March 25, 2019

March 2, 2019

February 4, 2019

January 6, 2019

Please reload

Archives