Le couple amoureux


« Aimer, c'est donner sans attendre de retour et tout acte est prière s'il est don de soi »,

Antoine de Saint-Exupéry.


Ce que j'appelle le véritable Amour (sans jugement de valeur en terme de mieux ou moins bien) est un amour libre motivé par le don de soi et non par le manque de soi, tout un programme qui nous demande d'aller à la rencontre de nos blessures affectives, de les accueillir et d'en prendre la responsabilité pour nous en libérer.


Comme je le répète souvent deux parts subtiles (deux énergies) cohabitent à l'intérieur de nous et n'ont pas forcément les mêmes intérêts, ce qui complexifie nos choix et décisions. On parle communément de la tête versus le cœur, ou de la « partie adulte » et de la « partie enfant » en nous. En fonction de la part que nous écoutons le plus, nous construisons notre vie en établissant nos choix et relations. Ainsi on peut construire une relation amoureuse à partir d'un élan du cœur (notre « enfant intérieur ») et/ou de l'élan de notre tête (notre partie rationnelle et adulte). Quant à l'élan de notre âme, j'ai l'impression qu'il réunit un peu les deux. Voyons cela un peu plus en détails.

L'élan de notre cœur d'enfant (pour la plupart d'entre nous souvent blessé) nous conduit à des relations amoureuses où l'on cherche à combler nos manques au moyen de l'Autre. C'est un amour conditionné par nos manques conscients et surtout inconscients qui fait référence à la notion de dépendance affective : nous avons besoin de l'Autre pour trouver notre équilibre. Il est lié par l'énergie très puissante, presque viscérale, du « désir-manque » comme Platon peut le décrire. C'est un amour immature où l'un se perd dans l'autre (1+1=1), un amour souvent qualifié de passionnel. D'un point de vue psychologique, l'Autre représente souvent les manques de papa et maman dans la petite enfance.


Une autre forme d'amour plus mature mais toujours conditionnée (par des critères mentaux cette fois) est le couple où les deux parts « adultes » se rencontrent, s'entendent et s'associent pour construire ensemble un projet commun rationnel et compatible : 1+1=2. Il s'agit de deux individus qui forment une bonne équipe. Ça ne vibre pas très fort à l'intérieur de soi, ça manque parfois de magie, mais c'est solide et confortable. Ce type de couple fonctionne généralement plutôt bien sur le long terme, à partir du moment où chacun contribue de manière juste au partage dans la relation, à partir du moment où chacun y trouve "son compte" en quelque sorte. Il y a alors un véritable intérêt matériel à être ensemble.


Enfin, il y a la troisième forme d'amour où la part enfant et adulte s'expriment en même temps dans la relation, souvent de manière désorganisée au début (un joyeux bordel) mais dont le but fondamental est de s'entendre et d'évoluer ensemble. Je parle alors de relations d'âmes ou d'Amour véritable. L'idée du couple nous dépasse et se fonde sur un principe alchimique de création : 1+1=3. C'est un couple qui au moyen de l'énergie d'amour inconditionnelle (énergie de l'âme) amène un peu plus d'Amour sur Terre. C'est un couple qui demande à chacun d'apporter son potentiel de création à la relation et d'innover en quelque sorte en Amour. Ce type de relation se stabilise dans la matière (enfant et adulte cohabitent dans la joie et la sagesse du cœur) à partir du moment où chacun prend la responsabilité de sa part « enfant » et la liberté de sa part « adulte ». L'autonomie affective de chacun est garant de la liberté à être soi dans la relation tout en comblant l'autre d'Amour véritable. C'est une forme d'amour tout autant magique qu’exigeante sur le plan humain, sacrée source d'évolution pour notre humanité.


Je nous souhaite quoi qu'il en soit tout plein d'Amour en cette rentrée 2021,

Posts à l'affiche
Posts Récents